Aller au contenu principal

MODBUS

Tutoriels AGILiCOM

Historique

  • 1979: Création de MODBUS par MODICON (Modular Digital Controller)
  • 1994: Modicon fusionne avec Schneider ( Telemecanique / April / Square D )
  • 2003: Transfert de compétences Schneider à MODBUS-IDA
  • 2004: Pré-Standard international IEC62030
  • 2004: MODBUS/TCP leader mondial (840000 nœuds)
  • 2005: MODBUS adopté en tant que standard chinois

Domaines d'utilisation

Manufacturier, Infrastructures, Energie, Bâtiment

Applications

Echanges automate <-> périphérie décentralisée

Echanges supervision <-> automate

Principales caractéristiques techniques MODBUS série

Couche physique : RS485, RS232

Câble  : paire torsadée

Débit : 9600 baud à 5 Mbaud

Topologies : bus, arbre

Méthode d'accès : maître/esclave

Mode de transmission :

  • RTU (information codée sur 1 octet). Exemple: valeur 43 se code 0x2B.
  • ASCII (information codée sur 2 octets au format ASCII). Exemple: valeur 43 se code 0x32, 0x42.
  • Equipements: maître, esclave, passerelle, terminaisons, répéteurs.
  • Connecteurs recommandés : Sub-D 9 points, RJ45.

Principales caractéristiques techniques MODBUS/TCP

  • Couche physique + liaison : Ethernet
  • Débit : 10-100 Mbaud
  • Topologies: étoile, anneau
  • Couche réseau+transport: TCP/IP
  • Méthode d'accès: client/serveur
  • Equipements: client, serveur, passerelle, switch, hub
  • Connecteurs recommandés: RJ45 classique ou IP65

Principe de MODBUS

Les esclaves MODBUS contiennent une table de données, accessibles en lecture/écriture :

Ces données peuvent être de différents types :

L’accès à ces bits/registres, se fait par l’intermédiaire de fonctions MODBUS standardisées. Les fonctions suivantes sont standardisées :

Le maitre (client) envoie une requête à destination d’un esclave (serveur) :

L'échange est purement de type maître/esclave avec MODBUS série (1 requête doit être suivie  d'une réponse, avant de pouvoir envoyer une nouvelle requête.

Avec MODBUS/TCP, les échanges sont de type client/serveur. Un client peut envoyer une requête vers un serveur, sans avoir forcément reçu la réponse à la requête précédente.

Format général d’une trame MODBUS

La requête contient :

  • l’adresse de l’esclave à interroger,
  • un code fonction, qui indique le type d’action à exécuter (lecture bit, écriture registre,…),
  • la plage de bits/registres concernés,
  • les données à écrire dans le cas d’une écriture.

La réponse contient :

  • l’adresse de l’esclave qui répond,
  • un code fonction, qui indique le type d’action exécutée,
  • le nombre d’octets de données compris dans la réponse,
  • les données lues dans le cas d’une lecture.

MODBUS ne définit pas de notion de temps de cycle. Les requêtes sont envoyées à la demande d’un applicatif, en cas de besoin.

Notre offre de RéseauGérance Industrielle pour MODBUS

AGILiCOM propose une démarche complète et unique de RéseauGérance Industrielle. Dans ce cadre, notre mission consiste à concevoir, fiabiliser et sécuriser les architectures OT.

Sur site ou à distance, AGILiCOM propose une offre de services pour vous accompagner dans la conception, l’exploitation et la maintenance de vos réseaux MODBUS :

Formez-vous sur MODBUS

Une bonne connaissance des mécanismes de MODBUS et des règles de mise en oeuvre permettent d'optimiser vos processus industriels en utilisant au mieux les capacités de communication de vos équipements.

AGILiCOM propose une formation MODBUS :

Contactez-nous